Afin d’améliorer les performances de notre site, vous offrir une meilleure expérience de navigation et la possibilité de partager facilement son contenu, nous utilisons des cookies. Ces cookies sont des informations stockées sur votre ordinateur dans de simples fichiers textes auxquels notre serveur accède pour lire et enregistrer des informations. Ces fichiers ne contiennent aucune information sensible. En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez une telle utilisation des cookies.

Je suis d'accord

Les mesures dans l'environnement du site: le plan de suivi environnemental

Conjointement aux mesures réalisées directement aux points de rejet atmosphérique de l’usine, l’exploitant a mis en place un programme de surveillance de l’impact de l’installation sur son environnement dit ‘plan de suivi environnemental’. Cette mesure répond à l’une des obligations de son arrêté préfectoral d’autorisation. Le cadre de ce plan de surveillance a été défini à l’issue d’une étude des risques sanitaires liés à l’activité de l’usine qui a fait l’objet d’une révision lors de la dernière mise à jour de l’arrêté d’autorisation en 2013. Cette évaluation permet également de définir les valeurs références utilisées pour l’interprétation des résultats du plan de surveillance.

L’objectif de ce suivi est de réaliser des mesures au niveau des milieux potentiellement impactés par l’activité de l’usine, et auxquels la population riveraine est susceptible d’être exposée. Ce plan de surveillance est donc adapté à la fois aux caractéristiques des émissions de l’usine (nature des rejets, hauteurs d’émissions, …) et à son environnement (urbain, agricole, …).

 

Principe et objectif de la surveillance

La surveillance environnementale d’une unité de valorisation énergétique est réalisée de manière complémentaire à différents niveaux du point d’émissions jusqu’aux milieux cibles :

  1. Les mesures en continu à l’émission (1),
  2. Les mesures de la qualité de l’air (2) : analyse des retombées atmosphériques, mesures dans l’air ambiant,
  3. Les mesures dans les milieux accumulateurs et/ou de transfert (3).

 

Figure 1 : Les différentes stratégies de surveillance des unités de valorisation énergétique

Pour en savoir plus sur les stratégies de surveillance

 

Les paramètres à surveiller dans l’environnement du site

Les substances à mesurer à l’émission d’un site industriel sont déterminées en fonction du cadre réglementaire de ce dernier, lui-même défini suivant son activité. Sur cette base de substances émises, les risques de contamination des milieux environnants pour chacune d’elles sont quantifiés,  permettant de définir les substances dont le suivi environnemental présente un intérêt en termes de suivi de l’exposition de la population.

images/suivi_environmental_2017/06-UVE_paramtres_suivi_environn.png

 

Pour l’usine de Villejean, l’arrêté préfectoral d’autorisation demande que le suivi environnemental porte sur les métaux lourds, les dioxines/furanes et les PCB (pour le lait), substances reconnues pour leur capacité à s’accumuler dans l’environnement. 

Pour en savoir plus sur les paramètres mesurés

Focus pédagogique sur les dioxines et les furanes

 
 
 

Les méthodes de surveillance

Les techniques de mesures sont choisies en fonction des composés à surveiller en lien avec l’activité de l’usine. Pour les dioxines et les furanes, il est admis que l’exposition moyenne générale des populations se fait à plus de 95% par voie alimentaire, en particulier par ingestion de graisses animales, et seulement 5% par inhalation [INSERM, 2000]. Ainsi la surveillance des dioxines dans l’environnement du site est priorisée dans les dépôts atmosphériques et les médias d’exposition (végétaux, lait) reflétant au mieux l’impact sanitaire des émissions du site sur la population riveraine.

Dans le cas de l’usine de Rennes, plusieurs méthodes de suivi ont été retenues à savoir :

  1. des mesures dans l’air ambiant ; 
  2. des mesures dans les dépôts atmosphériques par collecteurs de précipitation ;
  3. des prélèvements suivis d’analyses de milieux de transferts comme les lichens et le lait.

 

images/suivi_environmental_2017/07-UVE_methode_surveillance.png

 

Ces campagnes de mesures sont réalisées par des prestataires spécialisés suivant des normes. La mise en œuvre des campagnes, l’interprétation des résultats, et les rapports de synthèse font également l’objet d’une expertise menée par un organisme spécialisé. Ajoutons à cela que depuis 2013, Rennes Métropole a souhaité élargir ce suivi en incluant la réalisation d’une modélisation annuelle de la dispersion atmosphérique des rejets de l’usine dans son environnement. Cette modélisation est réalisée par Air Breizh.

Les résultats de ces prélèvements dans l’environnement du site sont communiqués lors de la réunion annuelle du Comité de Suivi de Site (CSS) et disponibles à la rubrique « Résultats des suivis environnementaux ». 

Pour en savoir plus sur les méthodes de surveillance

 

 

Choix des points de mesure

Le choix des points de mesures du plan de surveillance dans l’environnement a été déterminé en 2006, à l’aide d'une modélisation de dispersion atmosphérique des rejets de l’usine. Cette simulation, permet de prendre en compte la spécificité des conditions météorologiques, des caractéristiques des émissions, de l’influence du relief, de l'influence du bâti.

Ce travail de modélisation a permis de définir le plan d’échantillonnage ci-après, validée par l’inspection des installations classées. Des points dit ‘témoin’ à savoir théoriquement or influence des émissions atmosphériques de l’usine ont également été définis de manière obtenir une référence locale.

Pour en savoir plus sur la dispersion atmosphérique des rejets de l'usine