Afin d’améliorer les performances de notre site, vous offrir une meilleure expérience de navigation et la possibilité de partager facilement son contenu, nous utilisons des cookies. Ces cookies sont des informations stockées sur votre ordinateur dans de simples fichiers textes auxquels notre serveur accède pour lire et enregistrer des informations. Ces fichiers ne contiennent aucune information sensible. En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez une telle utilisation des cookies.

Je suis d'accord

L’unité de valorisation énergétique qu’est ce que c’est ?

L’unité de valorisation énergétique est le centre de traitement qui permet l’incinération des déchets ménagers non recyclables.

L’UVE de Rennes Métropole

Les déchets ménagers non recyclables collectés sur le territoire de Rennes Métropole, sont acheminés à l’unité de valorisation énergétique. Trois fours y brûlent chaque année plus de 144 000 tonnes de déchets.

L’usine valorise la chaleur qu'elle produit en chauffage urbain (l'équivalent de 20 000 logements) et en production d'électricité. Entre 18 et 20 000 mégawatt-heures sont fournis annuellement à EDF soit l’équivalent de la consommation de 7 000 logements.

L’unité de valorisation énergétique s’inscrit au bout d’une chaîne de valorisation globale qui comporte, en amont, une politique de réduction des déchets organiques (compostage, paillage …), un réseau de déchèteries et la mise en place de collectes sélectives permettant aux habitants de trier les déchets recyclables.

Une solution efficace
L'énergie issue de la combustion de ces déchets permet d'alimenter à plus de 85 % le réseau de chauffage urbain de Villejean/Beauregard et de produire en complément de l'électricité lorsque les besoins en chaleur sont satisfaits.
En complément de cette valorisation énergétique, l’incinération permet également de réduire à moins de 5% les déchets à enfouir dans des installations de stockages agréées : les REFIOM.
L’incinération produit environ 20 % de sous produits solides appelés mâchefers. Après avoir subi un déferraillage et une maturation ils peuvent être utilisés dans des travaux en sous-couche routière, en substitution de matériaux de carrière.

 

Des impacts limités

L’exploitation de l'UVE de Rennes Métropole se fait dans le respect de l’arrêté préfectoral d’exploitation qui fixe toutes les prescriptions à respecter en matière d’émission gazeuse dans l’atmosphère, de rejets liquides, d’émission sonores,...
Afin de pouvoir suivre en continu l’impact de l’activité et intervenir sur les installations le cas échéant, des dispositifs de contrôles sont installés. Les résultats sont transmis aux services de l’état.
En complément de ces suivis en continu, des contrôles semestriels sur les rejets gazeux sont réalisés par des laboratoires indépendants et accrédités.
Un suivi de l’impact des retombées atmosphériques sur l’environnement est également réalisé par des prélèvements et des analyses sur des retombées de poussières, de lichens ainsi que dans le lait de vache issu d’exploitations agricoles situées à proximités de l’usine.